Beaux résultats au Vertical Race pour le CESNI !

Le saviez-vous ?

Une Vertical Race est une épreuve particulière de ski-alpinisme consistant à gravir le plus rapidement une montée d’environ 1 000 mètres de dénivelé positif.

Les Vertical Races pour les femmes et les hommes font partie de toutes les compétitions internationales de ski-alpinisme, et pourraient devenir prochainement une épreuve olympique aux prochains JO de 2018.

Beaux résultats pour les étudiants du CESNI au Championnat de France Vertical Race (ski-alpinisme) qui s’est déroulé à Méribel-Mottaret le 3 janvier.

Les étudiants du CESNI ont brillé par leurs résultats :

  • en catégorie Junior : Sophie Mollard (BTS MUC) arrive en tête du classement, Manon Gaydon ( BTS MUC) prend la 4ème place et Kéva Druelle (Bachelor) à la 6ème place
  • en catégorie Espoir : 2ème place pour Candice Bonnel, suivie de Laura Deplanche, toutes deux en Bachelor, et Maxime Closson (BTS MUC) 16ème

Le mental a été bénéfique pour Candice : « C’était mon premier départ de la saison, ayant été malade pour le premier rendez-vous de la saison quelques semaines plus tôt ; j’étais assez stressée ne connaissant donc pas mon état de forme de cette année, ni mon niveau par rapport aux autres. Je suis partie assez vite, le Vertical Race étant une épreuve courte, et je n’ai pas lâché avant la fin ; ça se joue beaucoup au mental ! »

Candice a également couru sa première coupe du monde à Puy Saint Vincent, et se prépare aux championnats de France de sprint à Chamonix.

Laura DeplancheLaura, 20 ans, en première année Bachelor CESNI, est motivée et déterminée. Elle a décidé durant 3 ans de combiner les études et le sport en même temps, car il était inenvisageable pour elle de vivre seulement du plaisir de la compétition. « Je pense alors continuer mes études dans le commerce, car le contact avec les personnes me plait énormément ! J’ai effectué de nombreux entraînements durant l’automne ; le soir après une journée de cours et le week-end. Mais surtout, grâce au CESNI, cela m’a permis d’être libre tout l’hiver pour pouvoir enchaîner entraînements et compétitions. Cette année, je me qualifie pour la première fois pour la Coupe du Monde, ce qui oblige le double de préparation et il y a aussi de nombreuses courses très importantes comme les Championnats ».